shampoing solide

Depuis 2 ans je me lave les cheveux avec un shampoing solide. Je le fabrique moi même parce que j’aime ça, mais tu n’es pas du tout obligé de le faire, tu peux en trouver très facilement maintenant.

 

Les bienfaits du shampoing solide sont multiples ! Je pense que plus jamais je ne pourrais utiliser de shampoing liquide, et je vais t’expliquer pourquoi.

 

Pourquoi ne plus utiliser de shampoing traditionnel ?

Les shampoings traditionnels sont bourrés de substances agressives pour tes cheveux et néfastes pour l’environnement :

  • Les sulfates :

Le principal utilisé est le SLS, sodium laureth sulfate ou sodium lauryl sulfate. C’est un tensioactif qui permet de décaper tes cheveux. Il est très fréquemment utilisé car il est peu cher et produit beaucoup de mousse. Contrairement à ce que tu crois, tu n’as pas besoin de mousse pour laver. C’est un produit très irritant et allergisant. Il dessèche la peau et la rend plus sensible. Pour se protéger de cette agression ton cuir chevelu va donc produire encore plus de sébum, et tes cheveux seront donc gras à nouveau, c’est un cercle vicieux !

  • Les silicones

Reconnaissables par leur terminaison en « icone », « iconol » et « siloxane ». Les silicones sont des dérivés du pétrole, tu mets donc du plastique sur tes cheveux !  Ils sont donc particulièrement nocifs pour l’environnement car ils mettent des centaines d’années à se dégrader. Les silicones sont principalement utilisés pour lisser et démêler les cheveux en appliquant un film qui les étouffent. La fibre capillaire ne respire plus.

  • Les perturbateurs endocriniens

Ils sont extrêmement nocifs pour ta santé. Par exemple le méthylisothiazolinone (MIT),  “allergène de l’année” est tellement nocif qu’il a été interdit des produits sans rinçage mais on en trouve toujours dans les shampoings.

Pourquoi utiliser un shampoing solide ?

 

Pour réduire tes emballages

Un shampoing solide dure en moyenne 3 à 4 mois. Son utilisation équivaut celle de 3 bouteilles de shampoing. Ce sont donc une dizaine de bouteilles en plastique économisées par an et par personne !

Pour tes cheveux

La transition d’un shampoing chimique à un shampoing naturel prend quelques semaines. Nos cheveux sont complètement drogués et infestés de substances qui les ont empêchés de respirer et de vivre normalement. Il leur faut donc du temps pour s’habituer aux produits naturels. Au début des shampoings solides, je trouvais mes cheveux poisseux, ternes, mais le jeu en vaut la chandelle.

En quelques mois je suis passée d’un shampoing tous les deux jours à un shampoing toutes les semaines. Et je sens qu’ils sont beaucoup plus beaux, ils ont plus de volume et sont beaucoup plus sains et brillants !

Quel shampoing solide choisir ?

Il existe désormais un grand choix de shampoings solides. Tu peux trouver les principales marques de shampoings solides sur Slow cosmetique

Ou chez des artisans savonniers comme Naturayl, Naturellement fleurie ou Green Utopie par exemple.

Si tu veux aller encore plus loin… le No-Poo

Tu connais le mouvement No-Poo ?  Il consiste à espacer de plus en plus les shampoings pour se laver les cheveux quelques fois par an seulement ! Parce que tu dois le savoir, plus tu te laves les cheveux, plus ils s’abiment et plus tu as besoin de les laver.
Le No Poo ne consiste absolument pas à avoir les cheveux gras ! La démarche no-poo est progressive. Tu vas remplacer les shampoings (même solides) par des ingrédients et techniques qui vont purifier ton cuir chevelu.

  • Le brossage à sec quotidien

3 min par jour, sur l’ensemble des cheveux, dans tous les sens, il permet de répartir le sébum sur l’ensemble des cheveux.(plutôt qu’il ne stagne sur les racines et donne cet effet gras!) Parce que le sébum c’est vachement bien pour les cheveux, il les protège.

  • Le shampoing sec

Pour espacer des shampoings tu peux aussi faire ce qu’on appelle un shampoing sec. Pour cela, applique de la fécule de maïs sur tes racines, masse bien et brosse pour étaler sur toutes les longueurs. Si tu es brun(e) et que cela laisse des traces blanches, tu peux la mélanger avec du cacao ou de la brou de noix.

  • Un shampoing sans shampoing

A la place d’un shampoing tu vas faire un lavage avec un mélange d’eau et de bicarbonate de soude, d’argile ou de rhassoul en fonction de tes cheveux.

Tu veux tester ?

  • Le bicarbonate de soude : pour les cheveux gras et cuirs chevelus non sensibles : 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude et un peu d’eau pour obtenir une pâte que tu appliques en massage sur les racines. Tu rinces avec un mélange eau et vinaigre de cidre pour les cheveux secs, vinaigre blanc pour les cheveux gras (1L pour 2 cuillères à soupe)

❌ ATTENTION ❌ Rincer au vinaigre est indispensable car le bicarbonate a un pH basique, plus élevé que celui du cuir chevelu, son action est d’ouvrir les follicules pileux des cheveux. Le vinaigre, acide, permet de refermer les follicules et de leur apporter de la brillance et de rétablir le pH du cuir chevelu.

  • Le rhassoul : pour les cheveux fins et fragiles ou secs, il a des propriétés purifiantes et adoucissantes : tu mélanges du rhassoul et un peu d’eau que tu appliques comme le bicarbonate.
  • La poudre de shikakai : provient d’une plante indienne riche en saponine (tensioactif naturel nettoyants, évite les pellicules et stimule la pousse des cheveux. Même procédé que les deux premiers !

 

J’espère que cet article t’a plu, alors, convaincu.e par le shampoing solide ?

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *