impact zéro déchet planète

Ça ne sert à rien ! C’est typiquement la phrase que j’ai souvent entendu des personnes qui préfèrent ignorer la réalité. Nos habitudes de consommation, nos modes de vie sont en train de détruire la planète. Il ne reste plus que quelques années pour inverser la tendance.
Alors non, faire le choix de réduire ses déchets, d’adopter un mode de vie plus responsable ne sert pas à rien car chaque geste compte !

Nous avons tous le pouvoir de faire changer les choses par notre façon de consommer, de vivre. 1 euro est un vote. C’est toi qui choisis ce que tu fais de ton argent !

 

On parle beaucoup de zéro déchet, mais je vais t’expliquer pourquoi ce n’est pas (que) le zéro déchet qui va sauver la planète.

Les changements que nous devons amorcer sont bien plus globaux et ne se réduisent pas à la façon de faire nos courses !

 

Alors si tu veux aller plus loin dans ta démarche Zéro Waste, tu trouveras ici 7 pistes de réflexion.

1. Commençons par faire le tri !

Quand tu commences à regarder en détail tes placards, très rapidement tu te rendras compte que tu accumules des quantités d’objets inutilement. Alors désencombre chez toi et tu désencombreras ton esprit! Tu verras ça fait un bien fou ! Tu y verras plus clair sur les choses dont tu as besoin. Mais attention, pour ne pas retomber dans tes vieux démons, il va falloir apprendre à consommer autrement.

2. Favoriser l’économie locale

Favoriser l’économie locale c’est faire attention à la provenance de ce que nous achetons. Tu peux très simplement commencer par l’alimentation en achetant uniquement des fruits et légumes de saison, qui proviennent de France.

Et pour tout les autres achats tu peux favoriser les artisans, les créateurs, les entrepreneurs français.

3. Acheter d’occasion

Acheter d’occasion c’est limiter l’épuisement des ressources naturelles. Désormais, avant chaque achat (vêtements, mobilier, livres, jouets) je cherche à l’acheter d’occasion.

Pour cela il y a Le bon coin, Vinted et pleins d’autres solutions locales : ressourceries, dépôt-vente, Emmaüs…

4. Manger moins de produits animaliers

Au-delà de toutes les considérations sur la maltraitance animale, la consommation de produits animaliers est l’un des principaux leviers que nous, consommateurs, pouvons actionner!
Un Français consomme en moyenne 89 kilos de viande par an, soit 2 fois plus que nos grands parents.

L’élevage est responsable de 15% des émissions de gaz à effet de serre mais aussi de 70% de la déforestation. En effet, pour élever un bœuf il faut de l’espace, de l’eau et des céréales (qui ont aussi besoin d’espace et d’eau).
Si on mange du poisson, ce n’est pas beaucoup mieux la surpêche est responsable de la disparition de nombreuses espèces car les poissons n’ont pas le temps de se reproduire : en 2050 nous ferons face à une pénurie de poissons.

 

Tu souhaites instaurer de nouvelles pratiques dans ton consommation ? Tu souhaites apprendre à consommer autrement mais tu ne sais pas par où commencer ? Rejoins le bootcamp des citoyens éclairés ! Je t’accompagne dans cette transition.

 

5. Réduire notre consommation énergétique.

Ça commence par réduire le nombre d’appareils électriques que nous possédons. A-t-on vraiment besoin d’un autocuiseur, d’un rice cooker, d’une cafetière électrique, d’un aspirateur robot, d’une montre connectée, d’une tablette etc etc ? (cf point N°1, désencombre!!)

Réduire notre consommation énergétique c’est aussi baisser le chauffage chez nous, acheter des appareils électriques économes, des ampoules basse consommation, débrancher les appareils qu’on n’utilise pas, éteindre la lumière quand on sort d’une pièce.
Et pour aller plus loin, c’est rénover nos logements pour lutter contre la déperdition d’énergie et encourager le développement des énergies vertes.

6. Plus de sobriété numérique

Les émissions de carbone d’internet sont équivalentes à celles de l’aviation civile et représentent, 12% de la consommation électrique mondiale.

Le savais-tu ?

  • Une recherche Google c’est 6 g de CO2 et en une heure, 180 millions de recherches Google sont effectuées dans le monde.
  • Un mail parcourt en moyenne 15 000 kms pour arriver à son destinataire.
  • En une heure, 10 milliards de mails envoyés dans le monde, soit la pollution de 4000 A/R en avion Paris-New York

Au-delà de ces chiffres, les serveurs qui conservent nos données sont une catastrophe environnementale car nécessitent d’être refroidis en permanence par la climatisation !

7. Réduire nos déplacements

Évidemment, le dernier point c’est réduire nos déplacements en voiture ou en avion. Ces deux modes de transport étant les plus polluants.
Le schéma ci-dessous nous montre la différence d’émissions de CO2 en fonction du moyen de transport.

Un kilomètre dans un train de 156 passagers c’est 14 grammes d’émission de CO2 par personne. Un kilomètre dans un avion de 88 passagers, c’est 285 grammes d’émission de CO2 par personne.

 

 

 

J’espère donc t’avoir montré ici que tu n’as plus aucune raison de croire que ce n’est pas à nous d’agir ! Nous sommes tous dans le même bateau et devons tous changer nos modes de vie. Le zéro déchet est un premier pas mais il faut avoir une approche globale. Il faut mettre de la conscience dans chacun de nos gestes. Réfléchir à l’impact de chacun d’eux !

 

Toi aussi tu souhaites changer tes habitudes et tu as besoin d’être accompagné? Découvre mon bootcamp vers une vie plus saine, simple et sereine.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *